In temoignage

« J’admire tant la vocation d’HANDI’CHIENS ! »

Sybil, famille d’accueil

Un grand sentimental

Pour moi, l’aventure HANDI’CHIENS a commencé dans un supermarché. Drôle d’endroit pour une rencontre aussi importante. C’est pourtant là que ma décision a été prise, à la vue d’une petite golden blanche vêtue de la fameuse cape jaune et bleue. Six ans et quatre chiens plus tard, me voici toujours famille d’accueil pour cette association dont j’admire tant la vocation.

Depuis un peu plus d’un an, je m’occupe de Jappeloup, superbe labrador chocolat au coeur tendre et à la patte vive. Ne vous fiez pas à son aspect presque plus proche de l’ours que du chien. C’est un grand sentimental, et quand il pose sur vous son magnifique regard doré, ou plus encore son museau lourd d’affection sur vos genoux, qu’il exprime par là toute son attention pour votre personne… comment résister ?

On dirait qu’il comprend déjà toute l’importance de sa mission

Tout petit, déjà, il était à la fois vif, attentif et affectueux. Curieux, et pas peureux pour deux sous.  De plus, l’un de ses objets fétiches était – et reste – sa gamelle en métal. Son jeu préféré ? La vider de son eau, y mettre les pattes, jouer avec à grand bruit et enfin l’apporter à sa maîtresse, une disposition naturelle, mais aussi une commande qui sera bien utile par la suite. Il s’est même endormi une fois le nez dedans, dans son kennel !

Très rapidement, Jappeloup a doublé, puis triplé de volume. Il s’est transformé en géant pacifique atteignant aujourd’hui, à 14 mois, 35 bons kilos de muscles et de puissance qui impressionnent ceux qui le croisent… Mais lorsqu’il vous fixe de ses yeux doux et intelligents, avec son air serein et joyeux, qu’il vous accorde toute son attention, on dirait qu’il comprend déjà toute l’importance de sa mission.

Son futur maître aura bien de la chance, Jappeloup est irrésistible !

Il aime travailler. C’est avec enthousiasme qu’il ouvre les placards, ramasse et rapporte les objets au sol ou aboie sur commande. C’est sans doute avec un peu plus de difficulté qu’il accepte de rester « à sa place » sans se précipiter trop vite vers sa maîtresse. Il est encore jeune et fougueux. La marche en laisse est un exercice quotidien, et il a fait d’énormes progrès pour canaliser toute son énergie en présence de puissants stimulants, chats, pigeons, ballons, enfants… Il adore ces derniers et commence seulement à savoir les apprécier avec un peu plus de douceur et de modération !

Vous l’aurez compris, Jappeloup est irrésistible, un véritable bourreau des coeurs… Son futur maître aura bien de la chance !

Leave a Comment

Grossir les caractères
Mode contraste